Les derniers articles

Entretien de performance - evaluation continue

Trois conseils pratiques pour bien mener vos entretiens de performances (3ème conseil)

Mettez en place un système d’évaluation continue

Gestion de stress chez les entrepreneurs québécois

Plus de 70% des entrepreneurs québécois sont en détresse élevée

Pourquoi ?

Quelques solutions simples pour améliorer votre niveau de stress comme entrepreneur.

Entretien de performances - méfiez-vous des courbes en cloche

Trois conseils pratiques pour bien mener vos entretiens de performances (2ème conseil)

Laissez tomber les courbes en cloche

Comment pouvez-vous savoir si vos gestionnaires sont trop généreux ou s’ils sont objectifs dans leurs entretiens de performance? Certaines compagnies ont eu l’idée de faire appel aux statistiques. 

L’idée est bonne mais soyez prudent.

Conseil pour bien mener un entretien de performance: soyez dans l'écoute

Trois conseils pratiques pour bien mener vos entretiens de performance ( 1er conseil)

Soyez dans l’écoute

“Je n’essaie même pas de donner mon avis. Le chef a déjà décidé de mon niveau de performances avant l’entretien.”

Voulez-vous vraiment que vos collaborateurs pensent cela de leurs entretiens de performance? C’est, hélas, des propos que nous avons entendus fréquemment lors de formations au leadership.

Leadership : motiver en expliquant le pourquoi d'une tâche

Pour motiver, donnez du sens, expliquez le pourquoi

Si vous lisez un livre sur le leadership, il y a fort à parier que l’auteur(e) vous explique que donner du sens au travail est une des clés d’un leadership efficace. Ainsi, si vous confiez une tâche à l’un de vos collègues, vous devriez commencer par en expliquer le pourquoi.

Et pourtant, ce n’est pas toujours efficace

Réunion efficace avec le MBTI

Conseil – Devez-vous réellement vous préparer avant une réunion?

Conseil de la semaine – le 8 janvier 2018

Devez-vous réellement vous préparer avant une réunion?

Une des leçons qu’apprennent, très tôt dans leur carrière, nombre de gestionnaires est de consacrer le temps nécessaire pour bien se préparer avant une réunion importante, un rendez-vous client, une présentation devant la direction… Surtout ne pas être pris au dépourvu, avoir préparé ses réponses à toutes les questions possibles et imaginables sont les clés pour démontrer son professionnalisme et gagner la confiance de sa hiérarchie.

Et pourtant, nous conseillons souvent à certains coachés de ne pas tomber dans le piège d’un excès de préparation.

Les profils MBTI de type Jugement ont besoin de se préparer à l’avance, de bien maîtriser la situation. C’est alors qu’ils se sentent libres et efficaces. Mais les profils MBTI de type Perception ont au contraire besoin d’imprévu et de dernière minute pour exceller. Chez eux, se préparer à l’avance peut être long, pénible et inefficace. Tandis que si vous les laissez se préparer de façon plus superficielle, si vous leur donnez une dose d’imprévu, vous allez leur permettre de mieux performer.

Une deuxième raison pour laquelle un excès de préparation peut être néfaste vient du risque de rigidité et de manque d’écoute qui en découle. Les personnes qui se préparent à l’excès, aiment de tout contrôler, de prévoir les questions qu’on pourrait leur poser, de prévoir les réponses qu’ils vont donner. Consciemment ou inconsciemment ils vont essayer d’entraîner leur auditoire dans un des schémas qu’ils ont prévus.

Or, la réunion, la présentation se déroulent très rarement comme ils l’ont prévu. Vous constaterez alors une très faible écoute, des réactions figées. A force d’essayer d’entraîner l’interlocuteur là où ils ont envie qu’il aille, ils vont stopper le dialogue et se couper de leur interlocuteur.

Des lors, la prochaine fois que vous préparerez une entrevue, posez-vous deux questions:

  • Le degré de préparation est-il adapté à mon profil cognitif (Jugement ou perception)?
  • Est-ce un niveau qui me permet d’interagir constructivement avec mes interlocuteurs ou est-ce que je deviens rigide à force de vouloir tout prévoir et contrôler?

 

 

Jean-Luc Dupont

 

Fidélisation des collaborateurs

Savez-vous fidéliser vos collaborateurs?

Voici quelques idées simples et faciles à appliquer pour fidéliser vos collaborateurs

Le nombre de départs dans certaines compagnies est un véritable fléau.

Chaque fois qu’un de vos talents vous quitte, ce sont le temps et l’énergie consacrés à sa formation qui s’envolent en fumée.

Ce temps là, vous ne l'avez consacré ni à vos clients, ni à votre développement commercial. 

Réduire votre taux de départ est donc, pour vous, un facteur clé de succès.

Le coaching contextuel s'adapte à votre profil de personnalité parce que vous êtes unique

Le coaching contextuel

Alors pourquoi le déroulement de certains coachings se bloque-t-il ?

Pourquoi certains ont-ils des difficultés à établir ou suivre leur plan d’action ?

Le coaching contextuel vous permet de mener une démarche de coaching efficace avec tous vos coachés.

MBTI et créativité

Mais oui vous êtes créatif!

Comment libérer la créativité qui est en vous?  

Avez-vous déjà passé des heures entières à chercher une solution créative pour résoudre un problème ou répondre à une demande client? Le temps a passé et vous vous retrouvez en fin de journée sans que vous ne trouviez la moindre idée géniale. Alors vous vous êtes dit : « je ne suis pas créatif », « ce n’est pas pour moi ce genre de travail ».

Un déclic tout simple? Non mais il y a des trucs qui marchent selon les profils de personnalité MBTI. 

Les profils introvertis en MBTI et le silence

Conseil – N’essayez pas de faire parler un Introverti. Contentez-vous de vous taire !

Conseil de la semaine – le 20 novembre 2017

N’essayez pas de faire parler un Introverti. Contentez-vous de vous taire!

Il y a beaucoup d’idées fausses qui circulent sur les Introvertis.

Non, les Introvertis ne manquent pas de confiance en eux, ne sont pas des gens fermés aux autres.

Par contre, ils ont plutôt tendance à avoir besoin de réfléchir à ce qu’ils vont dire avant de s’exprimer et ils ont plus tendance à contribuer au dialogue par l’écoute plus que par la parole.

Et cela peut – être inconfortable pour des extravertis qui peuvent être mal à l’aise face à des personnes qui restent plus silencieuses et en retrait.

Si vous êtes introverti, comme moi, cela vous arrive sans doute de temps à autre, dans un environnement social, que quelqu’un vous invite à parler ; « on ne t’a pas encore entendu », « et toi tu en penses quoi ? ».

L’intention est sûrement bonne, mais le résultat va souvent être à l’inverse de ce qui est espéré. L’introverti n’a pas peur de prendre la parole, il n’a pas besoin qu’on l’encourage, il n’est pas fermé à vous et n’a pas besoin que vous forciez son intérêt.

Non l’introverti a juste besoin d’un peu de temps pour clarifier sa pensée avant d’émettre un avis et si une personne s’exprime en même temps que lui il va se sentir interrompu ce qu’il ressent souvent comme un profond manque de respect.

Alors si vous voulez entendre un introverti, faites-lui de la place, taisez-vous un peu.

Et surtout attendez qu’il ait fini de s’exprimer avant de reprendre la parole.

Les profils MBTI et les rétroactions

Conseil-Soignez vos rétroactions

Conseil de la semaine - le 13 novembre 2017 

Soignez vos rétroactions

Donner des rétroactions à ses collaborateurs est une des plus importantes responsabilités des gestionnaires.

En absence de rétroaction, le collaborateur ne peut pas savoir si vous êtes satisfait de son travail et de ses comportements. Vous ne lui permettez pas de s’améliorer là où il devrait le faire ni d’éprouver une satisfaction là où il est en droit de l’éprouver.

Ce manque de rétroaction peut être perçu comme un manque d’intérêt à son égard ou un manque d’engagement de votre part dans le travail.

De plus, vous privez votre collaborateur d’un des besoins les plus essentiels de l’être humain : recevoir des signaux de reconnaissance.

Bref, si vous ne fournissez pas les rétroactions à vos collaborateurs, c’est leur motivation qui va en prendre un coup et avec elle les performances de votre compagnie.

Mais voilà les besoins en terme de rétroactions des Pensées en MBTI ne sont pas celles des Sentiments, Et la préférence pour la sensation ou pour l’Intuition ainsi que celle pour le Jugement ou la Perception ont aussi une influence déterminante sur le style d’interaction qui aide votre collaborateur ou le pénalise.

Dans notre  prochain post nous vous accompagnerons dans ce domaine piégeux mais essentiel qu’est l’adaptation de votre rétroaction aux besoins de vos collaborateurs.

Les profils ISTP et INTP ont tendance à vite comprendre

Ce n'est pas parce que c'est clair pour vous

Conseil de la semaine - le 6 novembre 2017 

Ce n’est pas parce que c’est clair pour vous que c’est clair pour les autres.

Certains types de personnalité MBTI ont une aisance naturelle pour comprendre très vite ce qu’on leur dit. Ils identifient tout de suite les erreurs de raisonnement de leur interlocuteur. Dès l’enfance ils adorent poser des questions et écoutent leurs professeurs pour voir si ce qu’ils disent est cohérent.

Cette extraordinaire clairvoyance vient avec un défaut fréquent ; la difficulté à concevoir que leur interlocuteur puisse ne pas comprendre aussi vite qu’eux. Ils peuvent devenir critiques, sarcastiques lorsqu’ils sont confrontés à des personnes qui ne savent pas les suivre dans leur raisonnement.

Pour eux, naturellement, lorsqu’ils ont compris une chose, celle-ci devient une évidence que chacun devrait avoir compris.

Les profils MBTI qui sont le plus suceptibles de fonctionner comme cela sont les ISTP (Introverti – Sensation – Pensée – Perception) et les INTP (Introvertis – Intuition – Pensée – Perception).

Si vous êtes dans le cas, rappelez-vous toujours ceci ; Ce n’est pas parce que c’est clair pour vous que c’est clair pour les autres.

Comme j’aime le répéter à des ISTP et des INTP, "le vrai génie n’est pas d’être plus intelligent que l’autre. Le vrai génie est de se faire comprendre des autres".

 

Connaître les profils MBTI pour garder un client

Excès de zèle et perte de client

Conseil de la semaine- le 2 novembre 2017

Quand l’excès de zèle vous fait perdre un client

J’ai vu, il y a quelques semaines, une serveuse de restaurant perdre un client. Non pas parce qu’elle était de mauvaise volonté. Mais plutôt par excès de bonne volonté et par méconnaissance de ses modes de fonctionnement.

J’aimerais vous en faire profiter. Cela pourrait vous être utile un jour.

 

Voici l’histoire :

Un homme entrouvre la porte d’un restaurant et demande à la serveuse « jusqu’à quelle heure peut-on manger? »*.

Elle lui répond : «  jusque 14h30 » (Il est alors 13h30). Et elle lui tourne le dos pour aller préparer une table.

L’homme ouvre la bouche, visiblement il s’apprête à poser une autre question.

Lorsqu’il s’aperçoit que la serveuse lui tourne le dos, je le vois d’abord surpris, puis son visage rougit et je vois des signes de frustrations chez lui devant cette serveuse qui visiblement n’a pas l’air de lui prêter beaucoup d’attention.

L’homme finit par s’éloigner en colère.

Quelques secondes plus tard la serveuse qui a fini de lui préparer une table, se redresse pour l’inviter à s’installer. Elle se rend alors compte qu’il est parti. A son tour elle s’énerve et s’en va vers la cuisine. Je l’entends chialer sur « ces clients qui ne respectent rien… »

Je regarde la scène et essaye de comprendre comment deux personnes de bonne volonté peuvent à ce point ne pas se comprendre.

 

La clé de lecture :

La serveuse est ESFJ : le client pose une question, il a une réponse positive, donc il va manger ici, donc je lui montre à quel point je suis serviable en lui préparant immédiatement une table.

Le client doit être INTP ou INFP; j’ai reçu une réponse à ma première question mais j’ai encore d’autres questions à poser pour être sûr de faire le meilleur choix. Il ne faut surtout pas me forcer.

Moralité si la serveuse était consciente de son profil et du fait que sa façon de montrer sa serviabilité ne convient pas à tout le monde, elle aurait fait un couvert de plus et aurait évité de s’énerver sans raison sur les autres

Jean-Luc Dupont 

Changement et les préférences Sensation et Jugement

Ils sont réfractaires au changement

Conseil de la semaine - le 30 octobre 2017

Arrêtez de dire « Ils sont réfractaires au changement »

Certains collaborateurs ont des réactions de blocage face aux changements. N’importe quelle nouvelle idée ou nouvelle manière de faire est accueillie par un « on a toujours fait comme cela », ou un « Cela ne marchera pas », ou encore un « De toute façon ils vont encore changer d’avis 10 fois, alors en attendant je continue comme si de rien n’était »…

Nombre de gestionnaires sont irrités par ces réactions. Ils qualifient ces collaborateurs de réfractaires au changement et vont jusqu’à les envoyer en formation pour les rendre moins allergiques à la nouveauté.

Il s’agit, la plupart du temps, de personnes avec une préférence MBTI pour la Sensation et le Jugement : des personnes qui ont tendance à baser leurs décisions sur leur expérience et aiment à conserver les solutions qui ont fait leurs preuves. Ces personnes peuvent, bien sûr, perdre totalement leurs moyens face à l’imprévu. Mais ce sont aussi elles qui stabilisent votre organisation et l’aident à maintenir en l’état ses bonnes pratiques.

 

Voici trois règles de base que nous vous proposons pour mieux gérer le changement avec ces personnes :

  1. Expliquez de façon très concrète le pourquoi et le comment du changement.
  2. Posez-leur un maximum de questions : ce sont ces personnes qui sont les mieux placées pour vous faire penser à ce que vous ne devez pas perdre ou diminuer avec ce changement et vous faire identifier les implications concrètes du changement auxquelles vous n’aviez peut-être pas songé.
  3. Arrêtez d’avoir un regard négatif sur ces personnes. Ce que vous appelez leur résistance peut vous être d’une grande utilité.

 

 

Profil INFP du MBTI

Type de personnalité INFP

Aller plus loin dans la compréhension du profil INFP

Vous vous demandez si vous avez le profil d'un INFP?

Vous travaillez avec un INFP et voulez mieux comprendre comment cette personne fonctionne?

Vous voulez reconnaître le type de personnalité INFP en MBTI?

Vous cherchez à aider un INFP pour gérer son stress, pour son évolution personnelle ou pour vaincre ses difficultés naturelles?

Formation MBTI utile

5 règles pour qu'une formation MBTI vous soit utile

Comment bien exploiter la richesse du modèle de Myers et Briggs

Le MBTI est sans doute le modèle de compréhension des types de personnalités le plus utilisé au monde.

Bien utilisé, le MBTI vous permet de mieux comprendre vos modes de fonctionnement et d’identifier des pistes concrètes pour améliorer votre communication, votre style de gestion de conflit, de leadership, votre gestion de stress…

Mal utilisé, vous risquez au mieux de passer à côté de toute sa richesse et au pire, d'appliquer des conseils qui risquent d’aggraver votre stress ou vos difficultés de communication.

Profil INTJ du MBTI

Type de personnalité INTJ

Pour mieux comprendre les INTJ

Vous voulez vérifier si vous êtes un INTJ?

Un de vos collègues est un INTJ et vous souhaitez mieux communiquer avec lui ou elle?

Vous souhaitez avoir des moyens d' identifier ce profil de personnalité?

Vous voulez mieux accompagner un INTJ face au stress ou à ses difficultés naturelles?

KPI's et impact sur les affaires

Nos KPI's sont bons mais

Nos KPI’s sont bons mais nous allons droit dans le mur

« La nouvelle direction de notre compagnie nous a donné de nouveaux objectifs ambitieux : nous devons stocker de nouvelles gammes de produits en un temps record. Chaque département a une forte pression, le service achat qui doit négocier les contrats de distribution et nous les gars de l’entrepôt.

La direction suit les KPI’s de très près pour s’assurer que les objectifs seront atteints.

Devant la difficulté à faire sa part du travail, chacun se replie sur lui. Plus question d’aider le collègue de l’autre département. Après tout si un objectif n’est pas atteint, il vaut mieux que l’on pense que c’est de sa faute plutôt que de la mienne. »

 

« Nous avons retiré du marché les produits qui ne répondaient pas aux objectifs de rentabilité mis au point l’année passée pour améliorer notre rentabilité. Tout devrait donc aller pour le mieux.

Notre tableau de bord ne comporte plus une seule ligne rouge. Le nouveau directeur financier jubile. Hier j’ai croisé un de nos commerciaux qui se plaint amèrement de la difficulté d’obtenir des rendez-vous avec de vieux clients établis. La disparition de certains produits d’appel lui complique singulièrement la vie. Mais ces éléments ne sont pas rapportés dans notre tableau de bord.

Ce midi j’ai vu sur un site d’actualité qu’un de nos concurrents vient d’emporter un marché à forte visibilité. Je pense que notre directeur commercial va vivre une période difficile sous peu. »

 

Voici quelques- uns des messages que nous avons entendus récemment. Ils viennent de compagnies qui ont mis en place des KPI’s sans avoir réfléchi de façon approfondie à leur impact sur la marche des affaires.

 

Trois conseils :

  1. Rappelez-vous que votre tableau de bord ne vous donnera jamais qu’une vision incomplète de la marche de votre compagnie.
  2. Quand vous choisissez un KPI demandez-vous ce que vous voulez réellement mesurer et prenez conscience de ce que vous ne pouvez mesurer.
  3. Chaque fois que vous mettez une grande pression pour atteindre un KPI demandez-vous au détriment de quel élément que vous ne mesurez pas, cela se fait-il ?

 

Formation délégation

Pourquoi les formations à la délégation n'ont pas d'effet?

Comment pouvez-vous résoudre les problèmes de non délégation dans votre compagnie?

Un de vos gestionnaires ne parvient pas à déléguer

Il est même devenu un point bloquant qui freine le bon fonctionnement de votre compagnie

Rien n'a changé la situation : ni ses promesses, ni les efforts de formation que vous avez consentis

Pourtant, déléguer efficacement est une compétence essentielle pour un gestionnaire qui veut déployer son leadership