Vos nouveaux gestionnaires vont-ils réussir?

Découvrez les 5 incontournables pour maximiser les chances de réussite de vos nouveaux gestionnaires

Votre compagnie grandit et il est temps de confier plus de responsabilités à certains de vos collaborateurs?

Vous voulez vous consacrer plus à la stratégie et compter sur une équipe de gestionnaires pour gérer l’opérationnel et les équipes?

Vous souhaitez préparer progressivement la relève?

Quelle que soit votre motivation, vous en revenez toujours à la même conclusion, vous allez devoir compter sur une équipe de gestionnaires d'impact.

  

Attention danger

Réussite de vos nouveaux gestionnaires, faites attention aux dangers d'échec

 

Si vos nouveaux gestionnaires ne sont pas à la hauteur des attentes, non seulement vous ne pourrez pas vous libérer pour d’autres tâches, mais en plus vous devrez vous atteler à réparer les conséquences d’une mauvaise gestion.

Au lieu d’avancer, vous allez régresser.

Vous avez donc intérêt à mettre toutes les chances de réussite de votre côté.

Vous découvrirez, dans cet article, les 5 incontournables pour assurer la réussite de vos nouveaux gestionnaires et team leaders:

1. Assurez-vous de choisir les candidats avec le meilleur potentiel

2. Clarifiez vos attentes à l'égard des nouveaux gestionnaires, ainsi que les leurs

3. Clarifiez la situation vis-à-vis de l'équipe

4. Développez les habiletés de leadership de vos nouveaux gestionnaires

5. Fournissez du support et du coaching à vos nouveaux gestionnaires.

Vous découvrirez également :

Que la réussite de vos nouveaux gestionnaires dépend essentiellement de vous

Ainsi qu'un pictogramme de synthèse sur la réussite des nouveaux gestionnaires.

 

 

1. Assurez-vous de choisir les candidats avec le meilleur potentiel

Quels candidats ont le meilleur potentiel de réussite comme nouveaux gestionnaires

 

Promotion interne ou recrutement?

La première question est de savoir si vous allez puiser en interne ou aller chercher des gestionnaires à l’extérieur.

La promotion en interne apporte beaucoup d’avantages: récompense de l’engagement, valorisation des efforts, conservation de l’expertise métier… Mais elle a également beaucoup d’inconvénients: avez-vous des personnes qui ont le potentiel, seront-elles acceptées par les inévitables déçus?

C’est tentant, pour vous comme RH ou comme directeur, de choisir parmi les plus dévoués, les plus anciens, ceux qui travaillent le mieux, le plus… Si votre intention est de valoriser la loyauté et l’engagement, votre choix est naturel et va de soi.

Reste à voir si ce sont effectivement les meilleurs candidats pour faire de bons gestionnaires !

  

Quels collaborateurs peuvent devenir de bons gestionnaires?

Réussir comme gestionnaire, cela prend les bonnes attitudes managériales de façon à construire un leadership d’impact. Cela nécessite de s’affirmer sans écraser l’autre ; de lui communiquer des demandes et lui donner des rétroactions après l’avoir, au préalable, écouté. C’est un ensemble de compétences liées à la communication interpersonnelle, qui n’ont rien à voir avec le fait d’être expert, fidèle ou dévoué.

Devenir un gestionnaire efficace, cela prend aussi tout un ensemble d’autres compétences variées comme l’organisation, la prise de décision, la gestion de son stress et de ses émotions, la capacité à définir une vision, à atteindre des objectifs…

Mais la plus importante de toute, est probablement la capacité à lâcher son expertise professionnelle pour laisser les membres de son équipe s’occuper eux-mêmes des aspects techniques, opérationnels. Les gestionnaires qui n'ont pas reçu de formation au leadership ont en général plus de difficultés à effectuer ce changement, probablement car ils ont l'impression de ne pas disposer des bonnes habiletés pour le faire.

  

Posez les bonnes questions

Lorsque vous décidez de sélectionner de nouveaux gestionnaires (en interne ou venant de l’externe), votre première tâche sera de vérifier si vous choisissez bien ceux qui ont le meilleur potentiel de réussite. Cela passe par le fait de leur poser les bonnes questions, une compétence qui fait parfois défaut à certains gestionnaires ou directeurs. 

 

 


2. Clarifiez vos attentes à l'égard des nouveaux gestionnaires, ainsi que les leurs.

Pour favoriser la réussite de vos nouveaux gestionnaires, spécifiez-leur vos attentes

 

Être gestionnaire demande des habiletés différentes

Vous savez que les attentes à l’égard des gestionnaires sont différentes de celles à l’égard des collaborateurs, mais eux, le savent-ils?

Parlez-en ouvertement avec vos nouveaux gestionnaires:

  • Quels sont les rôles qu’ils vont devoir jouer en tant que gestionnaire? En quoi ceux-ci vont-ils différer de leur fonction actuelle?
  • Quelles attitudes vont-ils devoir adopter en tant que gestionnaire?

  

Vérifiez qu’ils ont une vision réaliste de leurs futures responsabilités

Il existe un type de nouveau gestionnaire qui échoue plus souvent que tous les autres ; celui qui n'a pas une vision réaliste de ce qu'on attend de lui. 

Aussi, c'est un point que vous devez aborder avec tout candidat(e). Posez-lui des questions pour voir ce qu'il a compris de la fonction de gestionnaire. Au besoin, corrigez sa vision pour éviter toute équivoque.

Ensuite laissez-lui  un temps de réflexion avant de prendre une décision à son égard et vérifiez qu’’il (elle) est toujours partant(e) ; une fois qu’on s’est engagé à monter dans la hiérarchie, il devient difficile de faire marche arrière.

Il y a un autre aspect tout aussi important que vous devriez valider, c’est ce que vos futurs gestionnaires attendent de vous: quel support, quel partage de responsabilités… Consacrez suffisamment d’attention à cet aspect. Il est absolument essentiel pour que le nouveau gestionnaire s’investisse à fond dans son nouveau défi, ce qui est une condition essentielle de succès.

 

 

3. Clarifiez la situation vis-à-vis de l'équipe

Attention aux déçus qui ne vont pas aider vos nouveaux gestionnaires

 

Attention aux déçus

Que vous procédiez à une promotion en interne ou à un recrutement, il est fort possible que certains membres de l’équipe soient déçus ou ne comprennent pas votre décision.

Vous avez très probablement fait le bon choix, mais il est plus prudent de considérer que certains ne le comprendront ou ne l’admettrons pas.

La plupart des personnes utilisent mal leur Ego. Elles ne se remettent pas en cause, elles ne réfléchissent pas à ce qu’elles devraient améliorer pour faire partie des prochains promus. Elles se referment sur elles-mêmes et se trouvent les bons alibis pour s’éviter une nécessaire remise en cause et les efforts d’amélioration que celle-ci implique. Ce sera de votre faute à vous, parce que vous avez des préférés, parce que c’est évident que vous ne les portez pas dans votre cœur…

attention à la vengeance des déçus en cas de non sélection comme gestionnaire
Après toutes ces ruminations, leur prochaine étape sera de ne rien faire pour faciliter la vie des nouveaux promus, voire plus si l’opportunité se présente. Qui sait, si le nouveau promu se plante, ce sera bien la preuve que vous avez fait le mauvais choix. C'est aussi pour eux une confirmation qu’ils ne doivent pas se remettre en cause ; après tout, ce n'est pas de leur faute si vous faites des erreurs de casting.

Vous devez absolument éviter cela. Et il n’y a qu’une façon de le faire, c’est d'aider ces personnes à vous poser des questions, à vous faire part de leur déception. Pas pour leur passer de la pommade, mais pour les accompagner, à leur rythme, vers cette remise en question.

Parlez-en avec votre nouveau gestionnaire ; n’en faites pas un non-dit. Ce genre de situation est fréquent, et même normal. Soyez proactif et assurez-vous d’être bien aligné avec lui ou elle là-dessus.

 

Le positionnement face aux membres de l’équipe

Profitez-en pour voir avec votre nouveau gestionnaire quel style de gestion il va adopter. Comment va-t-il se positionner par rapport à ses nouveaux collaborateurs, en particulier s'ils sont ses anciens collègues? C’est une des questions les plus fréquentes dans une formation de gestionnaire: « Quelle attitude adopter? Dois-je prendre de la distance? Dois-je rester copain? Puis-je encore aller manger avec eux? »

De même, coordonnez-vous sur un point important, comment vous allez faire pour éviter que certains membres de l’équipe ne court-circuitent le nouveau gestionnaire et comment vous allez-vous y prendre, vous, pour ne pas le susciter.

  

Clarifiez tout ce qui doit l’être

Enfin, il y a tous ceux qui sont constructifs mais qui aimeraient comprendre ce qui change concrètement. Assurez-vous de communiquer à ce sujet et stimulez les questions. Chaque question qui n’est pas posée est une opportunité de clarifier qui est perdue.

 

 

4. Développez les compétences de vos nouveaux gestionnaires

Développez les habiletés de leadership de vos nouveaux gestionnaires

 

Que les meilleurs survivent !

La pire erreur que font de nombreuses compagnies, c’est de lancer leurs "petits nouveaux" dans le bain, sans aucune formation de gestionnaire préalable: « que les meilleurs survivent !».

Souvent, le gestionnaire va commettre quelques erreurs, adopter un mauvais style de gestion, sans s’en rendre compte parfois, sans savoir comment corriger le tir dans la plupart des cas.

C’est à ce moment que certaines compagnies nous envoient leurs gestionnaires en formation au leadership. Beaucoup de temps a été perdu, les erreurs doivent être corrigées, une relation positive doit être recréée avec tous les collaborateurs. Parfois, c’est trop tard.

Quel gâchis, c’est un peu comme attendre d’avoir un problème cardiaque pour se mettre à manger sainement et à faire de l’exercice.

N’attendez pas, donnez les bonnes bases de leadership à vos nouveaux gestionnaires dès le départ.

Abandonnés à eux-même, quel est la chance de survie de certains nouveaux gestionnaires
 

Encore faut-il que la formation donne des résultats.

Il y a trois règles de base à respecter:

  • Quel que soit l’organisme de formation auquel vous faites appel, ce qui donne de la valeur à une formation, c’est ce que votre gestionnaire applique au retour dans votre compagnie. La meilleure façon qu’il en fasse quelque chose d’utile, c’est que vous fassiez le point, après la formation, avec lui. Décidez ensemble de ce qu’il va mettre en pratique et de la façon avec laquelle vous allez l’épauler, le conseiller et l’aider à mettre en pratique.
  • Au plus vous serez proactif, au plus vos rétroactions seront de qualité, au plus rentable sera votre investissement en formation au leadership.
  • Allez-y progressivement et sur le long terme. Cela ne sert à rien de faire des longs programmes intensifs. Il faut laisser un temps de mise en pratique et d’intégration des apprentissages. L’amélioration des habiletés de leadership est un travail de longue haleine. C’est exactement la même chose que l’apprentissage d’une langue, il faut pratiquer et cela prend un certain temps.

 

 

 
5. Fournissez du support et du coaching à vos nouveaux gestionnaires

Pour favoriser la réussite de vos nouveaux gestionnaires, fournissez-leur du coaching

 

La plupart des nouveaux gestionnaires risquent, après l’enthousiasme des premiers jours, de passer par des moments de doute et de perte de confiance en soi.

Lorsque celle-ci dure, apparaît le risque d’une perte de motivation ; c’est un phénomène naturel bien connu.

Soyez à l’écoute de votre nouveau gestionnaire et  observez-le. Soyez proactif, intervenez tout de suite si vous percevez les premiers signaux.

Surtout, créez une relation de confiance qui permet à votre nouveau gestionnaire de faire part de ses questions, de ses hésitations. Ne le « laissez pas « mijoter dans son jus » par peur de donner une mauvaise image de lui-même ; ce serait la pire des choses. En gestion de stress et d’émotions, il est important d’avoir du soutien.

 

 

Prévoyez des entretiens réguliers

Le plus efficace et le plus simple est de prévoir, dès l’entrée en fonction du nouveau gestionnaire, des entretiens en face à face à intervalles réguliers. Vous aborderez tous ces éléments au cours de ces entretiens.

Nous insistons beaucoup sur le fait de céduler ces entretiens dès l’entrée en fonction du nouveau gestionnaire.

Dans la plupart des compagnies que nous accompagnons, rien n’est prévu au départ. Lorsqu’un gestionnaire éprouve des difficultés à se créer sa place, sa hiérarchie entre en scène et commence à organiser des entretiens.

Ceux-ci sont alors perçus par le nouveau gestionnaire comme la preuve que cela ne va pas. Cela contribue à accroître la perte de confiance en soi.

En cédulant les rendez-vous dès le départ, vous pouvez non seulement capter les premiers signaux de difficultés beaucoup plus tôt, mais aussi intervenir plus vite.

Cerise sur le sundae, la tenue de ces entretiens prévue de longue date n’envoie pas de signaux négatifs à votre nouveau gestionnaire.

 

 

La réussite de vos nouveaux gestionnaires dépend surtout de vous !

La réussite de vos nouveaux superviseurs dépend essentiellement de vous

 

Elle dépend de vos habiletés de gestionnaire coach

Cela ne dépend pas que d’eux, cela dépend également de vous, de vos habiletés de gestionnaire coach.

Vous l’aurez sans doute noté, à chaque étape, vous jouez un rôle clé.

En fait, la réussite de vos nouveaux collaborateurs dépend essentiellement de vous:

  • De votre capacité à créer un cadre clair pour le nouveau gestionnaire et ses collaborateurs
  • De votre habileté à coacher votre nouveau gestionnaire 
  • De la qualité de vos questions et de vos rétroactions.

La réussite des nouveaux gestionnaires passe par le développement de leurs habiletés de leadership ; mais la formation au coaching de leurs responsables hiérarchiques (ce qu'on appelle une formation de gestionnaire coach) est tout aussi importante, si pas plus.

 

Elle dépend de votre gestion de temps

Accompagner vos nouveaux gestionnaires vers la réussite a une conséquence importante sur vous ; le temps que vous allez devoir y consacrer. Si vous espérez diminuer votre charge de travail en nommant des gestionnaires entre vous et vos équipes, sachez que cela ne se fera pas du jour au lendemain.

Soyez en conscient et prévoyez de libérer du temps dans votre agenda pour l'accompagnement de vos nouveaux gestionnaires.

 

 

En synthèse 

Les 5 incontournables pour assurer la réussite de vos nouveaux gestionnaires

 

 

Recevoir notre livre blanc

Comment tirer un maximum de votre formation au leadership?

Comment faire en sorte que l'amélioration de votre leadership soit durable?

 

Recevoir notre livre blanc

Comment développer les habiletés de base en leadership

Des formations qui vont à l'essentiel

Que vous soyez débutant ou expériménté, vous devenez un superviseur ou un gestionnaire reconnu

Vous recevez des outils faciles à utiliser pour des résultats rapides.

Découvrez nos formations de base au leadership