A quoi sert le MBTI ?

Leadership, communication, gestion de conflit, du changement...
Une foule d'applications pratiques

 

Le MBTI® (Myers Briggs Type Indicator®) est un modèle qui permet de comprendre les différents types de personnalités et qui a été créé par Isabelle Myers sur base des travaux de Carl Gustav Jung. Ce modèle décrit 16 types de personnalité, appelés types psychologiques ou encore profils MBTI.

Les recherches faites à partir de Jung ont mené à de nombreuses applications dans le domaine du leadership, de la communication, de la gestion de conflit, de la cohésion d'équipe... jusqu'au coaching et au sport où elles permettent un accompagnement plus individualisé et plus efficace.

Vous trouverez, ci-dessous, un résumé des principales applications qui se trouvent dans notre livre : vous êtes unique.  

  • Styles de communication et MBTI

     

    Les 4 styles de gestion de conflit des différents types Myers et Briggs

     

    Les profils Sensation - Pensée (ST de Myers et Briggs) ont un langage concret, factuel, terre à terre et "séquentiel" ; ils s'expriment de façon directe en utilisant des raisonnements logiques.

    Les profils Sensation - Sentiment (SF) ont un langage concret, factuel, terre à terre et "séquentiel" ; ils s'expriment de façon délicate et "diplomatique" et raisonnent sur base de critères subjectifs (l'impact de leurs décisions sur les autres, leur système de valeurs).

    Les profils Intuition - Sentiment (NF) ont un langage abstrait, imagé, potentiellement métaphorique, global et par association d'idées ; ils s'expriment de façon délicate et "diplomatique" et raisonnent sur base de critères subjectifs (l'impact de leurs décisions sur les autres, leur système de valeurs).

    Les profils Intuition - Pensée (ST de Myers et Briggs) ont un langage abstrait, imagé, potentiellement métaphorique, global et par association d'idées ; ils s'expriment de façon directe en utilisant des raisonnements logiques.

    La préférence pour la Perception ou le Jugement influence le "canal de communication" préférentiel et a une influence considérable sur la communication, ce point est couvert dans notre formation au MBTI

     

  • Leadership et MBTI

     

    Les 4 styles de leadership - Les tempéraments de David Keirsey

     

     

    Le modèle des Tempéraments de David Keirsey est fortement apparenté au Myers-Briggs. L’utilisation des Tempéraments permet de distinguer 4 styles de leadership :

    Les Gardiens (profils MBTI: ISTJ, ISFJ, ESTJ, ESFJ) ont besoin de structure, de clarté, de fiabilité, d’appartenance.

    Les Artisans (profils MBTI: ISTP, ISFP, ESTP, ESFP) ont besoin de liberté, de plaisir, de voir les résultats tangibles et immédiats de leurs efforts.

    Les Catalyseurs (profils MBTI: INFJ, INFP, ENFP, ENFJ) ont besoin d’harmonie, d’un travail en accord avec les valeurs, d’un style de leadership basé sur le coaching et le développement personnel. 

    Les Rationnels (profils MBTI: INTJ, INTP, ENTP, ENTJ) ont besoin d’une hiérarchie qui fasse preuve de vision, de compétences et de capacités intellectuelles certaines. Ils aiment résoudre des problèmes complexes.

    La connaissance de votre style préférentiel et l‘identification du style adapté à chacun de vos collaborateurs vous permet d'adapter votre leadership de façon à motiver chacun des membres de votre équipe.

     

  • Gestion des conflits à l'aide du MBTI

     

    Les 4 styles de gestion de conflit - Lien avec les types de personnalité du MBTI

     

    Damian Killen a fait une contribution remarquable à la compréhension des types MBTI en identifiant les 4 styles de gestion de conflit. Nous en avons dérivé le modèle des 4 questions© qui apporte des solutions simples pour gérer les conflits quel que soit le profil de votre interlocuteur.

    Les personnes qui ont une préférence pour la Pensée et le Jugement (TJ) aiment de prendre des décisions. Pour elles gérer un conflit revient à rapidement trouver une solution logique qui résout le différend et s’assurer que chaque partie suive les décisions logiques qui ont été prises. Elles n’aiment pas trop s’appesantir sur la recherche des causes et n’aiment pas quand les discussions deviennent émotionnelles.

    Les profils Pensée Perception (TP) aiment comprendre les raisons logiques qui ont mené au différend. Elles attendent du partenaire qu’il dise ce qu’il a à dire. Les discussions peuvent être tendues et éviter de froisser l’autre n’est pas un souci, leur souci est au contraire d’être sûr que chacun ait exprimé ce qu’il a à dire. Elles n’aiment pas quand les discussions deviennent émotionnelles et peuvent avoir tendance à perdre de vue la recherche de solutions ; une fois qu'elles ont compris le problème, c'est comme si celui-ci était résolu.

    Les types Sentiment Perception (FP) se focalisent aussi de façon préférentielle sur la compréhension du problème mais leur focus est tourné vers les ressentis de chacun. Pour un Sentiment introverti, un conflit n’est pas dû à des différences logiques mais à des difficultés à se comprendre ou des problèmes relationnels. Il a donc tendance à se focaliser sur la compréhension de ces derniers, au passage, il peut en oublier la recherche de solutions. Pour lui, une fois qu’il se sent compris et a l’impression d’avoir compris l’autre, c’est comme si le conflit avait disparu comme par enchantement. Ils n’aiment pas quand la discussion devient trop dure.

    Enfin chez les profils Sentiment Jugement (FJ), c’est la recherche d’une solution dans laquelle chacun se sent bien et le besoin d’éviter de blesser l’autre qui prime. Ils évitent généralement de trop « laver le linge sale » et n’aiment pas quand la discussion devient trop dure. Ils cherchent des solutions qui permettent à chacun de se sentir respecté, même, si celles-ci ne sont pas logiques.

    Chacun de ces styles de gestion de conflit a sa propre manière de gérer les conflits. Tenir compte de votre style et de celui de votre interlocuteur est absolument nécessaire si vous souhaitez résoudre vos conflits de façon constructive. Ce modèle s’avère aussi très utile lors d’une formation au MBTI pour aider les personnes qui ont des doutes quant à leur profil de personnalité.

     

  • Gestion du changement à l'aide du MBTI

     

    Les 4 styles de gestion du changement en fonction du type de personnalité

      

    Nous utilisons notre propre modèle de gestion de changement car il est plus cohérent que le modèle classique.

    Les types Sensation Perception (SP) ont besoin d’explorer les opportunités qui se présentent à eux sans être freinés par les « vieilles façons de faire ». Ils sont typiquement les premiers à remarquer les évolutions qui se font jour dans les marchés de l’entreprise et ceux qui poussent leur compagnie à s’y engager. Ils peuvent manquer de fil conducteur et courir après tous les lapins à la fois.

    Les profils Sensation Jugement (SJ) valorisent les façons de faire qui ont fait leurs preuves. C’est eux qui maintiennent le système en l’état et permettent de tirer les leçons des erreurs commises. Pour pouvoir évoluer, ils ont besoin que l’on construise les évolutions de l’entreprise sur ce qui y fonctionne bien. Le changement pour le changement, les évolutions qui ne sont pas justifiées de façon concrète ne sont pas leur tasse de thé.

    Les types Intuition Perception (NP) sont les "machines à idées". Leur production d’idées nouvelles peut être considérable même si une partie (souvent importante) de celles-ci sont hors propos, inutiles ou aussi vite oubliées que trouvées. La liberté d’explorer les idées est une condition essentielle pour tirer le meilleur d'eux.

    Enfin les profils Intuition Jugement (NJ) ont besoin d’une vision à long terme, stable à laquelle se raccrocher pour pouvoir entrer en action.

    Les 4 styles de gestion de changement permettent de lever les fameuses « résistances au changement » qui sont souvent dues à une communication inadaptée aux interlocuteurs et aux situations. Nous combinons les 4 styles de gestion du changement avec le modèle des 7 phases de préoccupation face au changement de Madame Bareil de HEC Montréal dans notre formation à la gestion de changement.

     

  • Libérer la créativité avec le MBTI

     
    • Les types MBTI Intuition Perception (NP) (INFP, INTP, ENTP, ENFP) ont intérêt à prendre une marche et laisser leur cerveau "vagabonder" d’une idée à l’autre.
    • Les types MBTI Intuition Jugement (NJ) (INTJ, INFJ, ENTJ, ENFJ) seront plus à l’aise s’ils peuvent s’isoler ; pas besoin d’une marche pour eux. Ils ont d’ailleurs plus tendances à être stratèges que créatifs.
    • Les types MBTI Sensation Perception (SP) (ISTP, ISFP, ESTP, ESFP) auront une créativité plus tournée vers la résolution de problèmes concrets (Mc Gyver ça vous dit quelque chose ?). Pour activer cette créativité, rien de tel qu’être face au problème à résoudre. Ajouter une dose d’urgence et vous les aurez mis dans les meilleures conditions pour réussir.
    • Les types MBTI Sensation Jugement (SJ) (ISTJ, ISFJ, ESTJ, ESFJ) sont ceux qui risquent le plus de se considérer comme non créatifs. Les séances de remue-méninges n’ont pas été inventées par eux ou pour eux. Et pourtant, interrogez- les sur leurs expériences. Comment ont-ils efficacement résolu ce genre de problème par le passé ou dans d’autres compagnies? Comment l’a-t-on mal résolu par le passé?  Et vous pourriez trouver une solution efficace à votre problème. Ce ne sera sans doute pas la solution la plus créative. Mais on n’a pas toujours besoin de réinventer l’eau chaude.

      

  • La prise de décision - Les Styles d'Interactions

     

    Interaction styles et prise de décision

     

    Le modèle des Interaction Styles® de Linda Berens apporte de nombreuses pistes utiles pour améliorer ses relations et sa communication avec les différents profils. De toutes les applications du MBTI, c’est celle qui est la plus proche du modèle DISC tout en offrant des pistes d’application bien plus vastes.

    La plus utile est celle des différents styles de prise de décision.

    Pour les « In Charge® » (ESTJ, ESTP, ENFJ, ENTJ), la bonne décision est celle que l’on prend le plus vite possible. Attendre pour avoir plus d’informations n’est pas la bonne démarche.

    Pour les « Get things Going® » (ESFJ, ESFP, ENFP, ENTP), la bonne décision est celle qui rencontre le consensus et l’adhésion de toutes les parties prenantes, même si cela doit prendre plus de temps.

    Pour les « Chart the Course® » (ISTJ, ISTP, INFJ, INTJ), la bonne décision est celle que l’on peut planifier, que l’on sait comment mettre en pratique, qui est faisable. Le réalisme et la mise en pratique prime.

    Enfin chez les « Behind the scene® » (ISFJ, ISFP, INFP, INTP), la bonne décision c’est celle qui est la meilleure parmi toutes les options possibles. Les Behind the scene® peuvent mettre un temps certain à chercher la meilleure solution et remettre en cause des décisions déjà prises lorsqu’ils trouvent une meilleure idée.

    Le modèle des styles de prise de décision offre souvent des pistes très intéressantes pour améliorer la communication dans des démarches d’amélioration de la cohésion d’équipe.

    La combinaison des Interactions styles avec les profils de Myers - Briggs est très utile en coaching pour aider les personnes à comprendre certaines de leurs difficultés (ce que nous appelons leur contradictions internes).

     

  • La gestion de stress à l'aide du MBTI

    Chaque profil MBTI a ses propres causes de stress et se distingue par ses réactions et les stratégies appropriées pour revenir à un fonctionnement positif.

    La cause de stress chez chaque profil est de se voir confronté à des personnes ou un environnement qui nous plongent dans nos fonctions refoulées.

     

    Sous stress, notre Dominante tend à vouloir trop prendre le contrôle et être la seule à s’exprimer. Cela arrange rarement la situation. C’est alors l’Inférieure qui prend le relais, généralement de façon très brutale.

    C’est alors que nous surprenons les autres (et nous -mêmes) par des réactions à l’opposé de ce que nous sommes habituellement.

    Le moment de stress passé, vient le moment de gêne devant ce comportement exagéré qui nous déçoit de nous-même (comme il déçoit souvent les autres). Nous nous jurons de mieux nous contrôler et de ne plus reproduire cela, ce qui ne risque que d’aggraver le prochain épisode de stress profond.

     

    Mécanisme de stress des différents types de personnalité MBTI 

     

  • Quelques autres applications

    Le coaching

    Chaque type MBTI® a ses propres forces et difficultés potentielles et a donc des sujets de coaching et des problématiques à traiter qui lui sont propres.

    La méthodologie de coaching standard de l'ICF (International Coaching Federation) et le GROW sont mieux adaptés aux profils ISTJ et ESTJ qu'à d'autres profils. Pour obtenir une efficacité maximale avec tous les profils, le coach aura intérêt à adapter sa conduite des séances de coaching et son questionnement en fonction du profil MBTI de son coaché. Sans cela, il risque d'avoir un taux d'échecs plus élevé avec certains de ses coachés. C'est ce que nous appelons le coaching adaptatif.

     

    La stratégie de carrière

    Comme pour le stress, chaque profil a des environnements et des types d’activité qui lui sont plus naturels et d’autres qui lui sont plus difficilement accessibles.

    Il est fréquent qu’une personne se rende compte que son environnement de travail la fatigue, ou ne la motive guère. La connaissance de son profil permet de mieux comprendre ses sources de satisfaction et d’insatisfaction professionnelles et de prendre des décisions de carrière réfléchies.

     

    Le développement personnel

    Nous ne sommes pas limité à notre profil MBTI de départ. Chacun peut développer, à certaines étapes de la vie adulte, des "fonctions" refoulées dans l'enfance.

    Ce développement est propre à chaque profil. Le MBTI® permet de comprendre comment s’améliorer et se développer.

    Nous avons développé une approche très riche qui marie les "Archétypes de John Beebe" avec les "motivations profondes" d'ActionTypes® qui permet une compréhension très fine de son propre profil MBTI que nous utilisons en coaching pour identifier son profil MBTI® en profondeur.

     

    La cohésion d'équipe

    Le MBTI® offre des opportunités extraordinaires de mieux se comprendre, de communiquer plus efficacement, de créer une équipe soudée.

     

    La famille, le couple, l'école

    Le MBTI® offre les mêmes possibilités et permet également de s'adapter au style d'apprentissage de l'enfant...

    Saviez-vous que les profils Sensation Pensée Perception (STP) sont les plus susceptibles de décrocher du milieu scolaire et les profils les plus sous-représentés parmi les enseignants ?

     

    Le marketing et la vente

    N'essayez pas de vendre de la même manière à chaque profil. Nombreux sont les vendeurs auxquels on a appris à pousser pour essayer de conclure. C'est une très mauvaise idée avec les profils Perception et avec certains types Jugement (comme l'ISFJ par exemple) ; ce qui fait plus de la moitié de la population.

    De même, soyez conscient, par exemple, qu'une publicité qui plaît à un Sensation Pensée (ST) risque bien de ne pas intéresser un Intuition Sentiment (NF).

     

    Le Sport

    Le modèle ActionTypes® fruit de 25ans d'expérimentation de terrain par Bertrand Theraulaz et Ralph Hyppolite a mené à toute une série de découvertes fascinantes sur les liens entre posture, motricité et types MBTI®.

    Nous l’utilisons fréquemment pour des profilages (découverte du profil MBTI® d’un coaché ou d’un participant) car il n’est influencé par aucun biais cognitif – image de soi, effet de désirabilité sociale…

     

  •  

     

     

    Les termes MBTI®, Myers Briggs Type Indicator®,  Interaction Styles®, In Charge®, Get Things Going®, Chart the Course®, Behind the Scene® et ActionTypes® sont autant de marques déposées dont les droits de propriété appartiennent à leurs détenteurs respectifs.