Comment choisir mon coach ?

Découvrez 6 critères pour bien choisir votre coach

Ca y est, vous vous sentez prêt(e), vous êtes convaincu(e) que c’est le bon moment pour vous faire coacher. 

Mais comment faire le choix de votre coach

Les stratégies sont multiples;  voici quelques exemples de critères sur lesquels vous baser.

  

     

1. Quel est le parcours professionnel de votre coach et son secteur d’intervention ? 

Si vous cherchez un coaching professionnel, posez vous ces questions sur le coach:

  • A-t-il une bonne expérience du milieu de l’entreprise ?     
  • Peut-il vous accompagner sur votre thématique? A-t-il la capacité de vous accompagner sur ce sujet? 
  • Est-il passé par une école de coaching ?
  • Celle-ci est-elle reconnue auprès d’une instance professionnelle comme l’International Coach Federation ? Méfiez-vous de certaines certifications qui n’ont aucune valeur.
  • Quel est son parcours en développement personnel ? Tout coach professionnel a fait un travail sur lui-même et a complété sa formation par d’autres approches qu’il mentionne en général sur son site.

 


Demandez à votre coach de parler de lui (d'elle). 
Quel est son parcours ?


 

2. Fait-il référence à un contrat de coaching ? 

Toute démarche de coaching se fait dans un cadre de travail précis.

S’il s’agit d’un coaching dans le contexte de votre entreprise, il fera l’objet d’un contrat de coaching tripartite écrit. Celui-ci décrit les engagements du coach, les vôtres, ainsi que ceux de votre hiérarchie afin que chacun contribue à la réussite de votre coaching.

Votre coach vous en a- t-il parlé? Vous a -t-il expliqué en quoi consiste le coaching? 

Bien définir votre contrat de coaching est une étape essentielle pour réussir votre coaching professionnel.

 


Un coach professionnel doit veiller à éviter des agends cachés ou des attentes mal formulées.
Demandez-lui comment il établit les objectifs du coaching.


 

3. Quel est le nombre de séances de coaching annoncé 

Le but d’un coaching est de rendre la personne autonome et non dépendante du coach.

Demandez à votre coach quelle durée il prévoit pour votre accompagnement. 

Propose t-il un nombre de séances raisonnable ? Pour vous donner un ordre d’idée, le nombre de séances se situe généralement entre 5 et 10 selon la problématique à travailler. 

 


Demandez à votre coach de combien de séances il croît avoir besoin pour vous accompagner.


 

4. Y aura-t-il une « chimie » entre le coach et moi ?

Ai-je envie de travailler avec ce coach ? 

Avant de vous lancer dans une démarche de coaching, le plus important est de vous sentir en totale confiance  avec la personne. Pour en savoir plus sur le coach, vous pouvez par exemple aller voir son site internet, découvrir son profil sur linkedin,...et, le mieux, avoir un entretien téléphonique.

Un point qui est souvent négligé, à tort, est celui de l'influence du type de personnalité du coach sur sa façon de vous accompagner.

 


Chaque relation entre coach et coaché est unique.
Ce qui marche avec l'un ne marche pas nécessairement avec l'autre.
L'important ce n'est pas la sympathie, mais la confiance, la capacité à créer une relation constructive.


 

5. Le coach va-t-il s’adapter à ma personnalité 

La démarche de coaching permet de structurer le travail et d’avancer vers les objectifs du coaching, mais nous ne sommes pas tous égaux devant cette méthodologie. Certains profils de personnalité sont plus à l’aise et progressent plus vite avec la méthodologie de coaching standard de l’ICF. Pour d’autres, cette approche se révèle contre- intuitive.

Il est important que votre coach adapte le déroulement du coaching en fonction de votre profil cognitif. C’est ce que nous appelons le coaching différencié.

Un parfait exemple est lié aux Objectifs du coaching : la première étape du GROW

Pour certaines personnes, définir un objectif et s’y tenir est un travail élémentaire ; elles seront très à l’aise dans une démarche comme le GROW

Pour d’autres, par contre, l’objectif va émerger après toute une série d’allers et retours et d’explorations d’idées ; se tenir à leur objectif risque de leur poser beaucoup de difficultés

Pour eux, une démarche comme le GROW a peu de chance d’offrir un déroulement efficace et fluide du coaching.

De même, le type de personnalité du coach influence sa façon de vous coacher. Un coach qui connaît son profil aura plus de facilités à s’adapter à vos besoins. 

 


Chaque coaché a ses propres "préférences cognitives".

La démarche de coaching doit y être adaptée ; une méthode standard ne donne pas de très bons résultats avec certains profils de coaché.

Le critère essentiel dans le choix d'un coach est sa capacité à comprendre vos modes cognitifs et à s'adapter à vos besoins.


 

Pour poursuivre votre lecture  

Comment réussir mon coaching professionnel ?

Qu’est-ce que le coaching professionnel ?
    

 

Françoise Platiau

Coach certifiée niveau PCC et Process Com®, certifiée MBTI®, facilitatrice du modèle des frontières | Coach– coaching différencié